Créer mon blog M'identifier

Things to write about #1 : Imaginary friend.

Le 18 septembre 2013, 11:49 dans things to write about 0

Il y a quelques temps déjà, j'ai acheté le livre "642 Things to write about" qui sert de déclencheur d'inspiration. Parfois, je m'en sers pour écrire, comme par exemple l'histoire (très) courte suivante, qui est plutôt un exercice de style qu'autre chose.
Enjoy :)

  • Mon ami imaginaire ?

Il vieillit avec moi. Il change, parfois. La plupart du temps, il est humain. Quelques fois, il ne l’est pas. Il peut-être un animal, comme quelqu’un d’une autre galaxie.

Il parle français, comme moi. Souvent anglais. Parfois allemand. Rarement russe, mais cela peut arriver.

Parfois, j’aime l’imaginer comme un personnage de mes séries. Sa personnalité change d’ailleurs, se remodèle suivant quel personnage fictif se trouve être mon favori du moment. Il regarde les mêmes séries que moi. Il regarde les mêmes films que moi. Il écoute la même musique que moi.

Nous pouvons parler des heures entières. Nous pouvons parler de la vie réelle, ou nous pouvons aussi parler d’une vie fictive.

Une vie fictive où il serait de chair et d’os, où nous serions les meilleurs amis du monde, où nous serions toujours ensemble.

Une vie fictive où nous rencontrerions tous nos acteurs préférés, où j’en viendrais à tomber amoureuse de l’un d’eux, et alors que je vivrais une vie heureuse avec ce même acteur qui serait lui aussi amoureux de moi, lui serait toujours là, à me conseiller, à me parler, à passer du temps avec moi.

Et un jour, il devra me consoler, parce que rien n’ira plus.

Parfois, cette vie fictive est une cabine de police bleue et mon meilleur ami un alien de 900 ans. Il m’emmène visiter de nouvelles planètes, et parfois me fait faire un saut dans le futur, ou le passé. Pour lui, le temps n’a aucun sens réel, mais il arrive toujours à pic, quand d’autres aliens essaient d’envahir la Terre, ou que quelque chose ne se produit pas comme cela devrait. Et ensemble, nous sauvons presque tout le monde.

Parfois, il est juste une personne, au hasard, avec qui je vais parler, de n’importe quoi, et sans queue ni tête. Il est un peu le colocataire de mon esprit.

Et un jour, il restera sur le coin de mon lit, parce que j’aurai de vrais amis avec qui parler. Et je ne rentrerai pas pour lui, je ne lui adresserai plus la parole, je l’aurai oublié. Alors il sera triste, mais il comprendra, et attendra, toujours, dans un coin d’une pièce, là où je l’aurai laissé.

Et quand j’en aurai besoin, il sera toujours là, un sourire au coin de ses lèvres imaginaires, à me dire de la voix que j’aurai choisi avec soin, pour lui, ce jour là : « Alors, où on va aujourd’hui? »

 

How did I end up here?

Le 18 septembre 2013, 11:33 dans Humeurs 0

Parlons peu, parlons bien. 
Ce petit blog est là pour être une sorte de motivation, pour me remettre à l'écriture, pour me dérouiller. 
Il y a longtemps que je n'ai pas écrit une nouvelle, une vraie, qui me donne envie d'écrire des dizaines de pages sans m'arrêter.
Alors je me dis que peut-être, peut-être, avec un peu d'encouragement (le votre), et un grand coup de pied au...  et un peu de temps pris sur mes études, je pourrais enfin m'y remettre.
Je ne prévois pas de date fixe pour publier, sinon, jamais je ne le ferai, mais j'essaierai quand même de publier avec une certaine régularité. 
Bien sûr, je suis ouverte aux critiques tant qu'elles se justifient. 
Bonne lecture :)